23 mai 2014

Un visage du salut et de la foi

  Le salut a été compris à la sortie du moyen âge comme l’assurance donnée par l’Église de pouvoir à certaines conditions, être assuré de bénéficier de la pitié de Dieu au moment de quitter ce bas monde. Luther découvre à la lecture de l’épitre aux Romains de l’apôtre Paul, oh merveille ! Que le salut est donné gratuitement à toute personne qui fait simplement confiance à Dieu. Dieu n’exigeait en fait aucun dédommagement pour accorder le salut. Luther détruisait  d’un seul coup, tout le capital de l’Église, jusqu’alors... [Lire la suite]
Posté par exegete à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]