31 août 2018

Le sens d'une nouvelle vie

Voici du nouveau, à commander à hugues.lehnebach@yahoo.com au prix de 8 €uros (offre de lancement pour les amis). Le pasteur Hugues Lehnebach nous offre ici d'une manière extrêmement claire et vivante l'évolution du climat religieux qu'il a vécue au cours de son long ministère. Il anime et accompagne de nombreux groupes de réflexion réunissant des protestants, des catholiques, des agnostiques en recherche de spiritualité, il les écoute, les comprend, les aide à réfléchir et à lire les ouvrages de théologie... [Lire la suite]
Posté par exegete à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2018

Le Dieu inconscient

L’être humain n’est pas seulement un être de pure raison. A son insu il est habité par une spiritualité inconsciente, qui le rend véritablement humain. Sinon il ne serait qu’un être mû par ses pulsions. Une religiosité authentique n’a pas le caractère d’une pulsion déterminant l’être humain comme le pensait Freud pour qui  la religion est une illusion narcissique dont l’origine serait le complexe d’Œdipe L’analyse existentielle met en évidence l’existence en l’être humain de l’inconscient spirituel, d’une religiosité... [Lire la suite]
Posté par exegete à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2018

Inculturation

S’inculturer pour une religion, c’est s’inscrire dans une nouvelle culture. Olivier Roy[1] pense que toute religion s’inculture dans la culture dominante. Les premiers chrétiens restaient dans le cadre du judaïsme. Les évangiles sont une réinterprétation de l’Ancien Testament. Ils ne se doutaient pas que leur message allait les faire sortir d’un monde culturel pour déboucher sur un autre monde. Ainsi le christianisme à ses débuts, s’est inscrit dans la culture gréco-romaine. Les croyants baignent dans une culture qu’ils vont... [Lire la suite]
Posté par exegete à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2016

La révolution existentielle de Luther

Martin Luther était un être timoré, angoissé, taraudé par cette question : à sa mort, que deviendrait son âme ? A la lecture de l’épitre aux Romains de l’apôtre Paul, il a une révélation : le salut ne se trouve pas dans des lois, dans la contrition, la mortification, ou les œuvres. Il est vrai que l’homme est constitutivement pécheur. Mais Dieu seul est en mesure de racheter les péchés des hommes, de nouer avec eux une nouvelle alliance. Il suffit à donc à l’homme  de confesser son impuissance pour obtenir son... [Lire la suite]
Posté par exegete à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2015

L’avenir prévisible du christianisme

    Introduction Dans quel type de chrétien vous situez vous ? Parmi les militants engagés ? Les distanciés ? Les « alternatifs » branchés new-âge ? Les « séculiers » indifférents ou anti ? Votre réponse répond à la question : « quel est l’avenir prévisible du christianisme? ». Une enquête menée en Suisse par une équipe de sociologues[1] dont les résultats sont publiés dans « Religion et spiritualité de l’égo »  permet de se faire une idée de... [Lire la suite]
Posté par exegete à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2015

« Religion et spiritualité à l’ère de l’ego »[1]

Vient de paraître « Religion et spiritualité » Un coup d’œil sur cet ouvrage permet de se faire une idée de l’avenir des grandes Églises chrétiennes. Deux groupes de recherche suisse se sont associés pour répondre aux questions suivantes : quels sont les principaux types socioreligieux que l’on peut mettre en évidence dans la société ? Comment la religiosité et la sécularité de ces types se sont-elles transformées et comment expliquer cette mutation ? Une enquête menée sur des centaines de personnes et... [Lire la suite]
Posté par exegete à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2015

La paroisse d’hier à aujourd’hui

  La paroisse d’hier L’image que nous pouvons avoir de la paroisse n’a guère à voir avec celle de l’Église primitive.[1].A l’origine l’Église locale n’est pas une paroisse intégrée dans un espace géographique. La condition des membres du peuple de Dieu était celle des étrangers en séjour ici ou là, voyageurs sur la terre, en situation transitoire (1 P 2,11 ; He 11, 13). Ils vivaient dans l’attente eschatologique, dans le temps de la fin. Leur condition se rapproche de celle d’un groupe d’émigrés.... [Lire la suite]
Posté par exegete à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2015

Les raisons des mutations de la religion

  Naissance de la modernité Le passage de la modernité à l’ultra modernité a provoqué un vide à combler par un renouveau du religieux. - La première émergence de la modernité est la naissance du sujet moderne. Des hommes comme Pic de la Mirandole ( 1463-1494), Rabelais (1494-1553), puis Montaigne( 1533-1592), Luther ( 1483-1546) , ont posé les bases d’une rupture avec l’autorité établie de l’Église. Au siècle suivant, Descartes publie le « Discours de la méthode » (1633). Ce discours contribue à séparer l’ordre de... [Lire la suite]
Posté par exegete à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2015

Recension du livre « Emerson, le sublime ordinaire »

« Emerson, le sublime ordinaire »  Auteur : Raphaël Picon « Emerson, le sublime ordinaire », est le dernier livre écrit par Raphaël Picon. Parler d’Emerson, c’est parler d’un mythe, d’une personnalité qui a profondément marqué les États-Unis. Né en 1803, il est mort à la fin du dix-neuvième siècle. Il n’a pas été épargné par les épreuves familiales que furent les deuils de sa première épouse, de plusieurs de ses enfants ou petits enfants, d’amis très proches. (Le lecteur sera frappé des désastreux effets de... [Lire la suite]
Posté par exegete à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2015

Vers quel retour du religieux ?

La religion est le lien qui fait tenir l’ensemble de la société. Pendant très longtemps l’individu n’existait pas en tant que personne. Il existait en tant qu’individu par la place que la volonté divine lui avait octroyée dans la société. La société traditionnelle est holiste, c'est-à-dire un tout dans lequel chaque élément, chaque individu a son rôle dans l’ensemble. Cet ordre initié et voulu par une autorité divine est celui de l’hétéronomie. Dans notre société moderne, l’être humain est valorisé. Il est libre et égal à tout autre.... [Lire la suite]
Posté par exegete à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]